Home » Figures de Phenomenologie: Husserl, Heidegger, Levinas, Henry, Derrida by Jean-Luc Marion
Figures de Phenomenologie: Husserl, Heidegger, Levinas, Henry, Derrida Jean-Luc Marion

Figures de Phenomenologie: Husserl, Heidegger, Levinas, Henry, Derrida

Jean-Luc Marion

Published April 4th 2012
ISBN : 9782711624225
Paperback
224 pages
Enter the sum

 About the Book 

English summary: This volume contains essays on some of the foremost thinkers on phenomenology, the study of structures of consciousness as experienced from the first-person point of view. French description: Dans le triptyque, ouvert par ReductionMoreEnglish summary: This volume contains essays on some of the foremost thinkers on phenomenology, the study of structures of consciousness as experienced from the first-person point of view. French description: Dans le triptyque, ouvert par Reduction et donation. Recherches sur Husserl, Heidegger et la phenomenologie, assure dans Etant donne. Essai dune phenomenologie de la donation et complete avec De Surcroit. Etudes sur les phenomenes satures, nous avons procede assez globalement pour quon nous permette ici de rassembler apres-coup certains des travaux qui lont prepare et qui ont pris une importance renforcee lorsquil se fut agi de prolonger la phenomenalite de la donation par la description du phenomene erotique (Le phenomene erotique) ou de lappliquer hermeneutiquement a une oeuvre theologique (Au lieu de soi. Lapproche de saint Augustin). Ainsi reconnaitra-t-on ici des recherches historiques sur le depassement de lhorizon de lobjectite du phenomene impose par la notion, necessaire mais dabord incomprise, de donation, ou Husserl et Heidegger ont repris et enfin aborde de front ce qui, pour tous les neo-kantiens, restait une pierre dachoppement. Puis on trouvera deux moments dune discussion avec Emmanuel Levinas, commencee des Lidole et la distance et les Prolegomenes a la charite mais restee en suspens, sur la legitimite de recourir a lamour comme a un concept. Deux autres debats furent aussi essentiels, tant Henry et Derrida ont conduit plus avant dans la comprehension des questions de linvisibilite phenomenale et de limpossibilite comme une ouverture. Enfin les trois dernieres etudes, en discussion serree avec tous, fixent lacces au soi par autrui, lemergence du tiers comme second autrui accomplissant levasion hors de soi, et a la fin lirreductible par excellence, celui que toute reduction atteste negativement.